EMC2 – Coopérative agricole

Infos Clients

Début 2020, EMC2 prépare le départ à la retraite de son directeur général, et compte bien le célébrer de façon spectaculaire.

logo coopérative agricole EMC2En mars 2020, la coopérative agricole EMC2 a prévu de célébrer en grande pompe le départ de son directeur général, René Bartoli.
Supervisé directement par Philippe Mangin, le président d’EMC2, la production du film doit répondre à un cahier des charges particulièrement exigeant. En effet, le dessin animé doit à la fois retracer les étapes clés du parcours de René Bartoli, mais il doit aussi le faire en multipliant les clins d’œil aux passions du directeur général.
Commence alors entre le studio 3TOON et Julien Didry, Directeur de la Communication de la coopérative, un travail de réflexion sur la forme et le contenu du film qui sera projeté le jour du passage de témoin entre René Bartoli et le nouveau directeur général.

Après avoir notamment pris contact avec d’anciens collaborateurs de M. Bartoli et des membres de sa famille, la trame du film est définie, et la production peut débuter !

Un film combinant animation 2D et 3D

Le directeur général a une passion parmi d’autres, particulièrement dévorante, c’est celle de la bande dessinée. Elle servira donc de base à l’intrigue, qui débute par la visite d’un cambrioleur dans le Musée de la BD. Il s’introduit de nuit dans le bâtiment où se tient une rétrospective de la “célèbre” saga “Les aventures de René Bartoli”. À cette occasion, une collection inestimable de planches originales ont été réunies, et le malfaiteur compte bien l’emporter avec lui…

Cette séquence d’introduction d’une minute a été réalisée en 3D (images de synthèse) mais avec un traité particulier qui doit rappeler le style graphique des bandes dessinées de l’école de la ligne claire, notamment “Blake et Mortimer” ou encore “Tintin”, dont René Bartoli est un grand fan.

Le cambrioleur vient de pénétrer dans le Musée de la BD

Le cambrioleur face aux planches originales de la saga René Bartoli

JPP et le journal télévisé

Après cette séquence d’introduction en 3D, le cours du film est brusquement interrompu par le générique d’un flash spécial, présenté par l’avatar en 2D d’une des stars des journaux télévisés, à savoir notre Jean-Pierre Pernaut national…

Débute alors une séquence de près de 7 minutes où le présentateur du journal va présenter le cambriolage du Musée de la BD, et annoncer au public que la collection de planches originales a été dérobée. Changement de style radical et début de l’hommage proprement dit à la carrière exemplaire de René Bartoli.

Le générique du Flash Spécial annonçant le cambriolage du Musée de la BD

Le générique du Flash Spécial annonçant le cambriolage du Musée de la BD.

JPP décide de faire intervenir un spécialiste de la bande dessinée pour retracer un bref historique de la saga “Les aventures de René Bartoli”, ce qui sera bien sûr l’occasion idéale de pointer les moments clés de la carrière du directeur général, ou bien ses grandes passions, en passant en revue une douzaine de couvertures d’albums, venant chacune illustrer une étape particulière…

L'avatar animé de Jean-Pierre Pernaut accueille sur son plateau un spécialiste de la BD

Le spécialiste de la BD passe en revue les couvertures des albums de la saga Bartoli

Sur le plateau de JPP, le spécialiste de la BD passe en revue les couvertures des albums de la saga Bartoli.

Une fin de film avec un prolongement en direct sur scène !

La particularité unique du film est de s’achever brutalement, par l’intervention d’un envoyé spécial qui joint JPP en direct. JPP interrompt alors son spécialiste de la BD pour poursuivre le “direct” avec son envoyé spécial, qui a réussi à localiser le cambrioleur…

En fait, le scénario du film se poursuit au-delà de la fin de l’animation ! L’envoyé spécial n’est autre que Julien Didry, le Directeur de la Communication d’EMC2, qui prend la parole devant son assemblée, composée de René Bartoli lui-même, du Président de la coopérative et de quelques dizaines de sociétaires.

En vrai direct, le Directeur de la Communication d’EMC2, Julien Didry, joue le rôle de l’envoyé spécial de JPP.

Un moment d’émotion…

Le mélange de tous ces aspects de vie professionnelle intense et des ces clins d’oeil aux passions personnelles de René Bartoli ont réussi à créer un moment unique, couronné par l’intervention du propre fils du directeur général, qui a bien voulu jouer le jeu du scénario, et endosser la cape et le masque du cambrioleur pour venir remettre en mains propres son tribut. Car en effet, le moment s’achève par la remise d’un cadeau constitué par la douzaine de couvertures de la saga Bartoli, encadrées avec soin, et concrétisant la conclusion de cet hommage sincère à une grande figure de la vie coopérative.

Le fils de René Bartoli et Julien Didry remettent au Directeur Général la collection des couvertures de la saga Bartoli

Le fils de René Bartoli et Julien Didry remettent au Directeur Général la collection des couvertures de la saga Bartoli.

Les couvertures de la saga Bartoli

Merci à la voix de JPP !

Il faut souligner que le film doit beaucoup au talent du comédien (alias Superflame) qui a prêté sa voix à l’avatar animé de JPP, et qui a su capturer de façon unique le timbre de voix et les intonations spécifiques du présentateur préféré des Français.

Articles liés