France 3

Ecrit par 3TOON - Film et dessin animé publicitaire sur . Publié dans Télévision

3x+Net

Sur France 3, le 26 mai 2000, Orianne Garcia et Florian Gazan présentent leur émission hebdomadaire « 3x+Net » qui dresse un panorama de « tout ce qui se fait de plus nouveau et de plus fou » sur le Web, pour reprendre leur expression.

Cette semaine-là, c’était le site 3TOON qui avait droit aux honneurs.

La Cinquième

Ecrit par 3TOON - Film et dessin animé publicitaire sur . Publié dans Télévision

Net plus ultra sur La Cinquième

Sur La Cinquième (avant de devenir France 5), le 17 octobre 1999, Marie Montuir sélectionne le site 3TOON pour le présenter au public de son émission « Net plus ultra ». À cette époque, Internet est presque exclusivement composé de textes et d’images fixes. Elle passe donc en revue les quelques sites qui se lancent dans la diffusion de vidéo en ligne, et repère le film interactif produit par les fondateurs de 3TOON, qui était diffusé ici avant d’avoir son propre site dédié.

M6

Ecrit par 3TOON - Film et dessin animé publicitaire sur . Publié dans Télévision

Yannick Noah lors de la séance d'enregistrement de la série "1 minute de pause" M6

À deux occasions, 3TOON s’est retrouvé sur l’antenne de la chaîne M6.

La dernière en date, c’est à l’initiative de la journaliste Shana de Lacroix qu’on la doit. Elle prépare un documentaire sur Yannick Noah qui doit être diffusé en septembre 2010, et recherche des infos sur la carrière de comédien de la personnalité préférée des Français. Elle découvre alors que c’est dans une série animée qu’il a tenu son tout premier rôle, la série « 1 minute de pause » produite par 3TOON pour le client JM Bruneau.

TF1

Ecrit par 3TOON - Film et dessin animé publicitaire sur . Publié dans Télévision

TF1 - Clic et Net

Sur TF1, en octobre 1999, l’équipe de l’émission Clic & Net repère le film interactif produit par les fondateurs de 3TOON, et décide de l’intégrer comme un des exemples innovants de fiction sur Internet.

La vidéo ci-dessous vous le rappellera, en 1999, diffuser de la vidéo en ligne était une gageure ! Les premiers internautes surfaient avec des modems 28 ou 56K, c’est-à-dire avec un débit ridiculement faible, ce qui obligeait à montrer les films au format « timbre-poste ».